flyer

flyer

Abonnez vous à mes articles : inscrivez votre mail ici

Résumé du stage Carnet de voyage à Sète

 

Voici comment s'est passée notre belle semaine à Sète, jour après jour en photos et en dessins.

Dimanche 11/10/15 - 18 h. Tout le monde est là, sauf Muriel qui arrivera vers 20 h.
L'Hôtel Venezia sur la  Corniche nous accueille pour une semaine et a déjà aligné des tables  pour le premier rendez-vous avec les participants du stage.
Je remet une "bible" à tous comportant une mine d'informations, le programme au jour le jour, les horaires du bus n°3, des idées de calligraphies, de mises en pages, les paroles des chansons de l'enfant du pays Brassens... Je parle du déroulement de la semaine, ponctualité aux rendez-vous,  petits exercices de chauffe chaque matin avant de prendre le bus, "devoirs du soir" pour préparer des fonds certains jours en fonction du programme. Et je parle bien sûr aussi du carnet accordéon que j'ai confectionné sur lequel chacune et Guy dessinera un plat de son choix afin qu'il soit rempli en fin de semaine et que chacun laisse sa trace personnelle.

De gauche à droite : Yolaine Anny, Pauline

Et puis on attaque par l'exercice "Portrait réciproque 3 mots 1 couleur" pour faire connaissance. Travail en binôme : l'une pose et parle d'elle pendant que l'autre la dessine. Celle qui dessine devra retenir 3 mots et 1 couleur pour caractériser son interlocutrice et les écrire à côté du portrait. Les contacts se tissent naturellement. Le temps passe vite, il est près de 20 h, Muriel nous rejoint et on part à la recherche d'un restaurant, un dimanche soir... pas facile.
A la terrasse du Don Filippo, un guitariste fait son show et Colette a déjà envie de le dessiner et de danser! ça commence dans la bonne humeur.  Anny  commence la première à dessiner sa soupe de poisson dans le carnet accordéon! Bravo.

LUNDI 12/10/2015 -  Les façades du Canal Royal et le Quartier Haut
On nous annonce de la pluie (ou pas?) mais ce matin il fait juste gris et très  frais. Bah, on verra bien!
Tout le monde est à l'heure avec son carnet d'exercices à portée de mains. Je fais une démo technique de dessin grâce au sujet présent devant moi  : les restes du petit déjeuner posés sur la table; je leur propose d'en faire autant. Un trait déroulé de contour, pas d'ombre et lumière, double trait pour épaisseur... des morceaux de scène et de sujets de différentes tailles qui doivent "faire du lien" entre elles, soyez inventives....

A 10h 30 nous arrivons en ville et prenons notre carte de bus pour la semaine. C'est juste à côté de Monoprix où nous achetons notre casse croute de midi.  En sortant du magasin, je montre trois façades du quai  d'en face. "Voila votre sujet. Vous allez dessiner, soit dans des cadres soit en continu, ces façades juste au feutre fin avec la méthode qu'on a abordé ce matin."


Guy et Marie
7 croqueurs-croqueuses se mettent à l'abri du vent sur leur pliant et 3 autres se postent carrément sur le quai se jouant des bourrasques.
Les gens curieux s'arrêtent, regardent, encouragent et repartent après quelques mots. Ils sont sympas les Sétois.



 Le souci, c'est les bus, les "Thau Agglo jaunes" n'arrêtent pas de stopper, attendre, repartir et ça devient un sujet dans le sujet. D'ailleurs Pauline les dessine. C'est ce que j'appelle "avoir l'esprit Carnet".


Muriel et Yolaine
Tout le monde a terminé et nous nous engageons sous le passage des Dauphins pour manger notre casse- croûte avant de monter au Quartier Haut.

On fait une belle brochette devant les magasins fermés... c'est lundi.
Nous allons au Syndicat d'initiative pour récupérer des brochures, matière première des collages qui émailleront les carnets. Allez maintenant, direction le Quartier Haut.
Anny se poste devant la Décanale St Louis,  belle église qui domine la ville et squate jusqu'en fin de journée. Marie se place en face d'Anny et la dessine avec les façades autour.

La Mamma de Di Rosa
Les autres se posent près du Café Social et place de l'Hospitalet où trône fièrement la Mamma de Di Rosa, sujet inspirant O combien...
Il y a aussi des murs peints, des passages entre 2 maisons qui laissent découvrir la forêt de mats du Môle St Louis, tout l'enchevêtrement des toits dégringolant jusqu'à la Grande Bleue.

Je propose de faire plusieurs dessins sur ce quartier en travaillant une partie en couleur et en laissant le sujet principal en noir et blanc. Pensez à créer du lien entre les dessins s'ils sont sur une double page...

Façades du quai et maison au quartier haut - Guy 
Vues du Café Social - Muriel
La Mamma vue par  Dominique
Chacun son style, Colette en a c'est certain!
Pauline découpe autour de la Mamma et colle sur un papier sexy

 Tout le monde est repu de dessin vers 17h 30; nous descendons sur le quai pour boire une boisson chaude. Brrrrr!!  il fait frisquet... En arrivant à la corniche, je pars avec Guy pour réserver un restaurant pour 20h! Difficile de débarquer à 11 sans réserver. La Pizzeria "les Sables d'or" fera l'affaire.

Le carnet accordéon passe entre les mains de Yolaine qui dessine sa salade Italienne et mon verre de vin??? On regarde tous les carnets du jour; c'est vraiment sympa de découvrir les talents de chacun.
J'ai demandé à tous de préparer un fond pour demain : sur une double page du carnet, coller une page de journal (pas de photos du texte seulement) le recouvrir de gouache blanche.

MARDI 13/10/2015 - 9 h.  Les Halles et  le Pouffre
Ce matin, atelier "dessin de personnages". Je  pose dans diverses postures de la vie courante : il faut reproduire la pose avec un Pentel encre de chine sans fermer les traits. "Laisser entrer la lumière: l'œil comprend l'inachevé."
Au début c'est raide, mais au fur et à mesure des poses, ça se décoince. Tout le monde joue le jeu. Il faudra penser à mettre en application cette méthode qui plait bien.
10 h 10 : Nous partons en bus à la Halle centrale où nous pourrons dessiner des poissons (et des gens?) sur la page gouachée. Je garde les sacs des unes et des autres puis la serveuse du restaurant de coquillages me demande, péremptoire, "si vous voulez manger ici, il faut prendre toutes les commandes de vos collègues et me les emmener rapidement sinon on risque de manquer d'huitres". C'est un drôle de job parfois, animatrice de stage... lol!!


les poissons de Muriel
Pendant ce temps, l'équipe dessine au feutre, peint à l'aquarelle et note des bribes de conversations. Je passe de l'une à l'autre, conseillant, encourageant, proposant....L'ambiance est vraiment sympa et tout ça se termine par des assiettes d'huitres, moules farcies, tielles, plein de belles couleurs et saveurs qu'on retrouve dans le carnet accordéon sous les pinceaux de Marie et Muriel.
Mais pour l'heure, c'est dans leur propre carnet que je pioche ces belles réalisations de scènes...


  
Muriel dessine et déguste les huitres
La Poissonnerie de Yolaine
 

Yolaine met en scène tout l'étal du poissonnier et le personnel en train de couper, peser et vendre le produit de la pêche matinale.
C'est vivant et coloré. Bravo!
Muriel dessine ses huitres et les papy qui regardent la scène. Et quelques minutes plus tard, elle déguste le modèle...  citron et tartine beurrées en plus, sans oublier le petit verre de Picpoul.


En attendant le Café

13h : Nous partons prendre un café sur une place qui prolonge les Halles. Du coup, je propose qu'on fasse l'exercice prévu sur place, on est si bien installées.



Je distribue à chacun une feuille A4 sur laquelle sont collées 5 photos de personnages découpés dans les journaux de différentes tailles. Le jeu consiste à les regarder attentivement dans un premier temps pour comprendre la pose, puis on les occulte entièrement au gros feutre noir. Il reste la silhouette. Il faudra la reproduire au feutre fin, puis  placer et retrouver tous les détails cachés, avec un feutre d'une autre couleur.
Quelques photos de l'équipe en terrasse...


Le groupe Place du Pouffre

Il est l'heure d'aller Place de l'Hôtel de ville, dite Place du Pouffre. C'est la fameuse pieuvre qui trône fièrement sur cette jolie place ombragée aux façades rosées. Chacun choisit sa place, le sujet ne manque pas de "gueule" ni de tentacules et ventouses.
Conversations des "papis" du cru qui repèrent les dessinateurs et y vont, cash,  de leur critique ou encouragement. Dessiner dans la rue, c'est aussi se confronter au commentaires directs de la population. Pas toujours facile!

Pour ce sujet, je demande de passer un fond léger à l'aquarelle, laisser sécher, dessiner au feutre fin et revenir avec le Pentel encre de chine pour redonner du relief et du contraste.
S'il reste du temps, dessiner les façades des maisons juste derrière.


Muriel, les 2 Marie et Agnès
 
Du beau travail! certaines ont froid et rentrent à l'hôtel et les autres se posent en terrasse pour prolonger les bons moments et partager thé ou bière.

Le Pouffre d'Agnès

Je propose qu'on se retrouve à 19h 15 à  l'accueil de l'Hôtel pour préparer ensemble, le petit accordéon pour le sujet du lendemain. Papier aquarelle, règle, plioir, colle, ciseaux... ensuite chacune posera une couleur de fond sur chaque "soufflet" d'accordéon.
 
Plus tard, au Restaurant "la ressource" (quel drôle de nom!!) c'est  Colette qui s'y colle et dessine son plat avec ses feutres multicolores.
 
MERCREDI 14/10/15 - La Pointe Courte
Quartier constitué de cabanes de pêcheurs, la Pointe Courte a conservé son état sauvage et anarchique. Alignement de cabanons faits de bric et de broc au bord de l'étang de Thau, sur fond d'humour local, comme le suggèrent les panneaux  sur les maisons, truffées de calembours à la Sètoise : "interdit aux chiants, Mon chat laid,  En cas d'absence je ne suis pas là, l'homme est un singe qui a mal tourné," etc.....
 
Mais que de sujets à dessiner ici, capharnaüm de barques, casiers, poteaux de bois, filets de pêche séchant au soleil! ça sent le poisson, chats et gabians adorent! et nous aussi!
Le charme y est... insulaire (Ile Singulière disait Paul Valéry). Atmosphère, atmosphère!
 
9 h : Exercice d'échauffement : écriture rapide d'arbres, bateaux, filets, bouées, cordages, tant de sujets auxquels on se confrontera cette semaine.
 
 
Anny dessine le capharnaüm avec délectation
10 h : Bus 3 jusqu'au terminus de la Gare. Ensuite cinq minutes de marche par un raccourci et on arrive à destination. Brrhrh!! Ce matin, le soleil brille mais le vent nous balance de vaches bourrasques sur le museau. On entre au Café "le Passage" pour se réchauffer  (petit café) et réserver aussi le repas de midi. Yolaine commande un pastis sec (ça soigne ce qu'elle a) et Colette en  fait autant, c'est beau la solidarité! lol!
 
Allez! on s'éparpille pour dessiner sur les 4 parties de l'accordéon, les petits instantanés du coin. Un groupe se pose sous l'appentis  de "Mon chat laid"  (et oui, çà ne s'invente pas! et c'est en face de la Maison des chats). D'autres vont au fond sous un auvent où sèchent les filets.
 
Guy dessine sur l'accordéon puis le pêcheur triant les filets


La Pointe Courte vue par Maryse
 
 



 
 Il y a pléthore de sujets ici, et remplir les 4 volets de l'accordéon ne pose pas problème... Un chat acrobate s'étale tout naturellement sur une poutre, un autre se cale dans une caisse en plastique vert et le dernier vient se frotter aux jambes de Colette et pose son postérieur sur son carnet, l'empêchant de dessiner mais elle est ravie
 

Arnaud et Marie, les pêcheurs au fond
Avec Agnès nous partons voir les pêcheurs c'est exceptionnel en ce moment, les daurades royales remontent de l'étang de Thau  à la mer car il se rafraichit au début de l'hiver et les poissons partent frayer dans les eaux plus chaudes. Aussi, ils sont là, prêts à se faire cueillir par un groupe de  pêcheurs occasionnels et ça mord. On se fait "pote" avec Arnaud, un pêcheur de  Béziers qui nous raconte sa vie haute en couleur avec une certaine tendresse dans la voix  
 
 
 Autre "personnage" rencontré ici Michel Izouard, le maquettiste. C'est à lui qu'appartient le petit atelier où se sont posés plusieurs croqueurs. Il pénètre dans son antre et ressort avec les maquettes des jouteurs qu'il fabrique lui même avec des pinces à linge en bois qu'il coupe à l'exacte taille et peint à la glycéro. Il expose ses œuvres chaque année dans les boutiques de Sète pendant les joutes. C'est génial! Passionné et bavard sur son travail, il faut savoir perdre un peu de son temps parfois pour mieux le gagner.
l'accordéon de Marie G.
 
13 h . Il est temps de manger. Nous allons au Passage, Quai du Mistral le bien nommé. Certaines mangent à l'intérieur à cause du vent et un autre groupe reste dehors sous un auvent bien protégé. Les daurades commandées, on supporte un service interminable. Cependant, les poissons viennent d'être pêchés c'est ultra frais et vraiment délicieux. Dans le carnet accordéon, Agnès et Maryse dessinent leur poisson, l'une entier, l'autre mangé...
J'ai prévu de laisser l'après midi libre à tout le monde à partir de 15h 30.
Certaines finissent leur sujet du matin et prennent leur temps pour faire un panoramique du lieu; d'autres partent en bus pour visiter "l'espace Georges Brassens".
Je reste un peu avec Muriel et dessine à mon tour cette Pointe Courte que j'adore.
 
20 h : Nous nous retrouvons au Petit Bistrot et Pauline dessine ses moules gratinées. Un tour de tous les carnets : que de belles choses... l'accordéon a bien fonctionné.
 
Jeudi 15/10/2015 - BOUZIGUES et MEZE
 
Ce matin, vent et soleil,  nous partons en voiture pour Bouzigues, aussi je décide que nous ne ferons pas l'exercice du matin  mais on le placera après le repas. Nous partons acheter à manger sur la corniche. Justement, il y a un petit marché.
9 H30 départ des 3 voitures : Bouzigues, ça sent bon les parcs à huitres et l'étang de Thau à perte de vue. 45 minutes plus tard, nous nous retrouvons devant le musée de l'étang tout au bout du quai.
 
 .   
Marie G. depuis l'intérieur du Musée
Certaines se postent à l'extérieur contre les vitres de l'étang profitant du soleil et les frileuses rentrent dans le musée et dessinent par la fenêtre.


Dominique et sa cabane de pêcheur à  Bouzigues
 


Agnès recolle du  kraft car elle n'a pas tout dit!
J'ai demandé à chacun de coller un morceau de papier kraft en fonction du sujet (partie la plus à l'ombre). La petite cabane de pêcheur s'y prête parfaitement. On travaillera avec les pinceaux à réserve d'encre et feutre noir juste en contour sur quelques sujets avec de petites touches d'aquarelle. Tout le monde  fait un super travail.



 
 
12h 30 : Pique nique au soleil devant les barques multicolores qui  se gondolent paresseusement.
 
Vers 13h, nous allons prendre un café et faire l'exercice promis.
TOP Chrono : Je distribue des cartes marron (dessin au feutre blanc) sur lesquelles, on trace 4 cases identiques. Je  pose un objet différent devant chaque groupe (sacoche, tasse, trousseau de clés de l'hôtel). Je chronomètre la durée du croquis : 45 secondes, une minute, 1 minute 30 et 2 minutes pour reproduire les sujets qui circulent  d'un groupe à l'autre. Ca booste et ça plait bien.
 
Nous partons ensuite à MEZE environ 7 km de Bouzigues.
Des sujets ne manquent pas... des filets à perte de vue sèchent au soleil, les barques bien alignées le long du quai,  la sculpture qui fait penser à Giacometti. On reste là jusqu'en fin de journée. Je préconise les formats carte postale pour dire l'ambiance sur 3 sujets. Du feutre fin noir, un peu d'aquarelle...  Yolaine dessine Agnès les cheveux dans le vent.
 
Maryse prise dans ses filets


Maryse  est  fascinée par les filets et présente un travail graphique d'une finesse délicate et sensible. Les quelques rehauts de couleur rajoutent un petit charme sympa. Bravo.

Anny et ses dessins de Mèze


Nous posons tous les carnets au sol et admirons le travail de la journée. Tout le monde a bien bossé. Un petit tour au seul café ouvert du Port  et on se sépare pour le retour à Sète.

En soirée, dans la nouvelle Pizzeria que nous testons, je propose à chacun de choisir LE dessin qu'il déteste et je demande à une personne au hasard de proposer une solution pour l'améliorer. Ce "petit jeu" plait à tout le monde et on ne tarde pas à obtenir moult solutions à des dessins moyens. Comme quoi, l'union fait la force sur tous les sujets.
 
 
Vendredi 16/10/2015   Le Cimetière Marin, Vivi et le Palais Consulaire

9 h : Dessiner vite le chaos (c'est vous qui avez nommé cet exercice : j'aime bien).
Tout le monde dessine debout autour d'une table où je vais poser un objet différent toutes les 2 minutes. Je distribue un outil différent à chaque personne qui le fera tourner à chaque nouveau dessin. Résultat sympa.

Colette s'est éclatée "à la Doro"
10h : Nous partons au Cimetière Marin. Dominant la mer, c'est ici que repose Paul Valéry. Cyprès, croix et sépultures tranchent en blanc et vert, sous le bleu du ciel.
Ce matin, je demande que vous dessiniez "à la Doro". Je montre les cartes postales de Philippe Doro qui a si bien dessiné Marseille avec 2 ou 3 touches de couleur en aplat.

On restera jusqu'à 12h 30, le temps de faire plusieurs sujets format carte postale dont quelques détails en gros plans, dans les cartes décalées.

Yolaine demande à ne pas faire de cadre (elle n'aime pas)! Tout le monde s'éparpille sur les hauteurs, j'entends râler "c'est dur cette perspective" mais finalement, quand on étale les carnets en fin de matinée, le résultat est vraiment sympa.
Le sujet tout en hauteur avec 2 couleurs réalisé par Yolaine ne manque pas de charme. Le petit phare au sommet de la colline surveille tout ce monde bien tranquille.

au Cimetière Marin


Nous décidons de manger au Café Social, car nous avons un rendez-vous à 14h 30 dans le quartier Haut. Comme dit Guy, il n'a de Social que le nom!  Le poisson commandé, délicieux au demeurant, était affiché à 19 € (pas à 13!).
Le soleil envahit la terrasse et le serveur nous apporte des chapeaux.


Pendant que nous attendons notre plat, Agnès nous lit un superbe conte chinois de Marguerite Yourcenar,  ayant trait à la peinture.  Délicate attention et moment d'émotion. Bravo Agnès.
 
 
Nous avons rendez-vous avec Vivi Navarro. Artiste Sétoise, je l'ai découverte à Clermont l'année dernière et surtout j'ai "déniché" son atelier en passant dans la rue ce lundi. Nous avons échangé et malgré une importante charge de travail,  elle a accepté de rencontrer le groupe pour parler de son travail et nous montrer ses superbes carnets de voyage et les toiles qu'elle en extrait.
Sa spécialité : les  cargos, les cap-horniers, les remorqueurs, portes-containers, enfin tout ce qu'il y a de plus gros sur l'eau. D'abord, elle regarde les carnets de chacun puis nous montre ses carnets, nous parle de son ami russe, capitaine de cargo, qui l'invite régulièrement à  passer le voir sous différentes latitudes... Elle prend immédiatement son sac à dos, carnets et couleurs et elle embarque pour 2 à 3 mois.. Une aventurière au long cours cette Vivi!
 Passionnant échange, un monde à part... et une technique totalement maitrisée avec des pigments mélangés au liants qui donnent des couleurs exceptionnelles de pureté dans des gammes brun gris,  ou très bleu flashy. Fascinant! Tout le monde est ravi de cet échange. Pour voir son travail et son actu  :www.embarquements-vivinavarro.com
 
 
Notre lieu de rendez-vous : le palais consulaire qui domine le quai où se balancent quelques barques multicolores attachés à des piquets colorés comme à Venise. C'est charmant vu d'en face. Mais il règne ici une odeur insupportable, un mélange d'égouts et de mazout mélangés, il faudra faire vite! Pas de consigne particulière : chacun dessine avec sa technique préférée.
 
 
Deux propositions de travail à partir d'un même sujet
 
Guy au Palais Consulaire
 
Marie G a choisi de déformer volontairement le Palais
 Retour  à l'hôtel : un petit temps de repos avant de faire le debrief. de fin de stage à 19h 30.
 
Debriefing : J'ai préparé à l'avance 7 questions écrites sur des post-it que je distribue au fur et à mesure. Le questionnaire est anonyme et au maximum 3 réponses possibles  aux questions.
1) J'ai aimé à Sète 2) J'ai aimé au stage 3) J'ai moins aimé 4) J'ai appris 5) Je voudrais mieux maîtriser 6) Et si... (propositions) 7) Merci. En résumé, les résultats seraient :
 
1) Les plus   : choix des lieux proposés, exercices d'échauffement,  programme soutenu, organisation, ambiance et regard sur les autres carnets. 
2) les moins : Les restos  en groupe (j'avais pourtant averti dans le programme!) , le manque de temps pour dessiner "hors du cadre ou en solo", l'intensité du stage, le manque de mise en pratique du dessin de personnage, le papier kraft collé...
3) Apprentissage de nouvelles méthodes et techniques (personnages, bateaux), observer et regarder autrement, des suggestions de mises en page, à travailler plus vite avec des contraintes de format et de temps.
4) Remerciements : à la constitution de l'esprit de groupe, la convivialité, l'implication, la patience et l'enthousiasme de l'animatrice.
 
Agnès part tôt,  le lendemain matin aussi nous lui disons au revoir avant de regagner nos chambres. 
 
 
Samedi 17/10/2015  9h 30 - Le MIAM
J'ai demandé à chacun de choisir les 3 dessins préférés dans son carnet. Je les photographie avant le départ pour le blog.
Ce matin, c'est relâche, pas d'exercice. Valises bouclées et stockées, nous partons pour le MIAM (Musée International des Arts Modestes). Celles qui veulent dessiner le peuvent, mais ce n'est pas  une obligation, ce musée se visite le sourire aux lèvres.
 
C'est la même exposition qu'au  mois d'avril et je retrouve avec plaisir l'histoire de Martial Richoz surnommé l'Homme Bus.
Ce Suisse de Zurich, gentiment innocent a  toujours adoré les bus et en a fait une véritable fixation quand sa candidature comme chauffeur de bus a été refusée. Il s'est construit de drôles de machines qu'il appelle ses bus, porte un uniforme et une casquette et fait circuler ses engins dans la ville avec un sérieux notoire, klaxons, crissements de freins, distribution de tickets : il fait son cinéma tout seul et il est très populaire dans la ville. 
Son internement dans un Etablissement psychiatrique a révolté la population qui s'est mobilisée pour le faire sortir. Depuis la mort de sa grand mère chez qui il vivait, il a réintégré l'Asile où on lui a ménagé un autobus dans lequel il vit désormais.
 

 
Il est midi, le MIAM ferme ses portes et nous nous séparons en 2 groupes pour manger, les uns désirant profiter de la vue et d'un dernier repas et les autres de l'occasion de dessiner chalutiers et thoniers sur le canal, en attendant l'assiette. J'en profite pour dessiner moi aussi le dernier repas Sètois sur le carnet accordéon.
 
Dernier trajet  en Bus n°3 jusqu'au Vénézia.  Nous rentrons à  Lyon avec Maryse qui nous  montre comment faire entrer 4 valises dans un coffre de Fiesta!
 
la bande à Bouzigues
 
Merci à toutes et Guy pour cette super semaine; vous étiez au départ pour certaines, de parfaites inconnues et vous avez forgé au fil des jours,  un groupe génial dans l'esprit de partage du carnet de voyage,  celui que je revendique haut et fort!
 
Vous allez terminer vos carnets chez vous,  je n'en doute pas un instant et je vous recontacte toutes et  Guy,  en janvier 2016  pour  un rendez-vous autour d'une bonne table pour  le plaisir de se revoir et de partager vos superbes carnets "bouclés".